6 conseils pour les propriétaires qui souhaitent financer leur acheteur à Montréal

Si vous pensez vendre votre maison en finançant votre acheteur, poursuivez la lecture de cet article pour découvrir quels sont les 6 conseils que nous donnons aux propriétaires qui souhaitent financer leur acheteur à Montréal…

Les manières de vendre une maison sont nombreuses. Vous pourriez annoncer la vôtre à vendre sur le marché immobilier traditionnel pour découvrir quelle somme les acheteurs voudront bien vous offrir. Vous pourriez aussi travailler avec une société d’achat de propriétés comme Vendre Maison Vite pour recevoir une offre équitable, en argent comptant. Finalement, vous pourriez songer à vendre en finançant vous-même votre acheteur et jouer le rôle d’une banque afin d’arriver à vendre votre maison et de récolter des paiements à long terme.

Financer soi-même un acheteur est une stratégie sous-estimée, et pourtant très utile lorsque vient le temps de vendre une maison. Financer vous-même, c’est imposer vos conditions à l’acheteur qui vous fera des versements réguliers (exactement comme une banque offre des prêts hypothécaires). Sans plus attendre, voici les 6 conseils pour les propriétaires qui souhaitent financer leur acheteur à Montréal.

Conseil pour le propriétaire qui fiance #1 : Ne pensez pas qu’au prix

Dans une vente immobilière, le prix n’est que l’une des composantes. Évidemment, vous voudrez établir un prix qui soit juste à la fois pour vous et pour votre acheteur, mais il y a aussi bien d’autres choses à prendre en compte (lesquelles pourraient vous rapporter bien plus qu’une hausse du prix demandé).

Conseil pour le propriétaire qui fiance #2 : La durée

Demandez-vous en combien de temps vous souhaitez être payé. Les banques peuvent offrir des prêts hypothécaires de 5, 10, 15, 20, et même 25 ans. Souhaitez-vous recevoir des paiements sur une telle période de temps? Votre acheteur sera à la recherche d’une durée qui fonctionne pour lui, et il se pourrait qu’il n’ait pas envie d’être encore à vous verser un paiement dans 25 ans!

Conseil pour le propriétaire qui fiance #3 : Les termes

Bien établir les termes d’une vente est la chose la plus importante, mais il s’agit d’une étape est trop souvent ignorée. Les termes incluent, par exemple, le montant de la mise de fonds, s’il y a pénalité en cas de paiement à l’avance ou en retard et, le plus important, quel est le taux d’intérêt que vous chargez.

Conseil pour le propriétaire qui fiance #4 : Protégez-vous

Même si vous vous engagez auprès d’une personne de confiance, les choses pourraient tourner au vinaigre. Protégez-vous maintenant pour éviter les problèmes plus tard. Par exemple, vous auriez avantage à avoir des assurances et à vous assurer que votre acheteur en a également afin de couvrir toutes sortes d’événements qui pourraient survenir. Aussi, vous devriez vous assurer d’inclure au contrat une clause indiquant que la propriété sera vôtre jusqu’à ce qu’elle soit payée en entier.

Conseil pour le propriétaire qui fiance #5 : Parez à toute éventualité

La plupart des plans de financement par le propriétaire sont construits comme des plans idéaux, c’est-à-dire qu’ils se basent sur ce qui se passera si tout se déroule comme prévu, sans embûche. Cependant, il arrive que des choses qui sont hors de notre contrôle surviennent. Afin d’être en mesure de prendre la bonne décision lorsque cela survient, il est important de parer à toute éventualité. Par exemple, qu’arrivera-t-il si l’acheteur n’a plus envie d’acheter la maison, s’il ne peut plus faire ses paiements, s’il veut payer à l’avance ou s’il veut faire un usage imprévu de la propriété? Et qu’arrivera-t-il si votre situation change et que vous ne voulez plus vendre ou que vous voulez vendre plus vite? Discutez de toutes les éventualités avec votre acheteur avant le temps pour que tout se passe sans accroc.

Conseil pour le propriétaire qui fiance #6 : Consultez un avocat

Peu importe la manière que vous décidez de construire votre entente, vous devez consulter un avocat qui s’y connaît en matière de vente immobilière. Un contrat mal phrasé pourrait finir par vous coûter cher; un avocat peut vous éviter bien des soucis.

Vous songez à vendre votre maison?

Si vous songez à vendre et que vous êtes en train de peser vos options, vous auriez certainement avantage à considérer l’option de vendre directement à notre équipe. Si vous ne voulez pas subir les dérangements et les maux de têtes causés à une vente sur le marché immobilier, nous pouvons vous aider. Communiquez avec notre équipe en composant le 514-320-1000 ou cliquez ici pour remplir notre formulaire maintenant, et nous ferons une offre en argent comptant équitable pour votre maison.

Obtenez plus d'informations sur les options de vente de votre maison...

Vendre une propriété sur le marché actuel peut être déroutant. Connectez-vous avec nous ou soumettez vos informations ci-dessous et nous vous guiderons à travers vos options.

Qu'avez-vous à perdre? Commencez maintenant...

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.